PAUL LOUIS


Rédacteur/biographe depuis plus de dix ans au service du "client", je reste, en quelque sorte, un "prestataire de service". Aujourd'hui, je tombe un peu le masque en livrant sur ce site quelques-uns de mes écrits personnels. J'ose croire qu'il se trouvera bien une personne qui saura les aimer. Mon but étant de faire sourire, vibrer, rire ou pleurer ou bien encore rêver celle ou celui qui me lira.
Linkedin   email

Ses oeuvres

25 oeuvres
  • Au coeur de Vienne - Paul LOUIS

    Publié le 03/03/2021

    Crépuscules, soirs incandescents, de tout ceci, qu'ai-je à faire...
  • Au grand dam de la Dame - Paul LOUIS

    Publié le 04/02/2021

    Et moi sans émoi
  • Chez Bébert - Paul LOUIS

    Publié le 06/01/2021

    Théophile-Henri MATISSE, oui, c’est mon nom. Et non, je n’use point du pinceau. Moi, ce sont mes yeux que j’use, dans une filature, depuis plus de vingt ans. Depuis plus de vingt ans, chanvre et lin je file et je tisse. Théophile file, Matisse tisse et Henri abuse.
  • Clair-obscur - Paul LOUIS

    Publié le 21/03/2021

    Voyez-vous cette silhouette noire au loin qui se détache ?
  • Coup de foudre - Paul LOUIS

    Publié le 06/01/2021

    Dans sa maison, un écrivain se liquéfie alors que sa plume s'assèche ; il ne peut plus écrire. Soudain, une jeune fille sort du bois. Il s'écrit.
  • Ecrire (A Daniel ROUALLAND) - Paul LOUIS

    Publié le 09/03/2021

    Ah ! Cette volonté forcenée d'être lu ; d'être élu.
  • ELDORADOUX - Paul LOUIS

    Publié le 10/03/2021

    Mes yeux dans ses yeux, je m'interroge.
  • Hommage au Théâtre - Paul LOUIS

    Publié le 06/01/2021

    Le Théâtre d'une vie, la vie d'un certain théâtre.
  • Hymne à la beauté - Paul LOUIS

    Publié le 19/02/2021

    Hymne mille fois ressassé au fil des siècles, flux et reflux de la beauté-en- veux-tu-en-voilà. Peut-être serait-il préférable de s'extasier devant la laideur, à la beauté, mille fois supérieure. Car contrairement à la laideur, la beauté ne dure pas.
  • Illusion d'optique - Paul LOUIS

    Publié le 19/02/2021

    Une dérive passagère, un voyage au court cours : le petit frère du long (cours), celui dont l'on ne parle jamais parce qu'il ne passe pas le mur du son.
  • L'Echo lié au souvenir. - Paul LOUIS

    Publié le 15/03/2021

    "L'imparfait du subjonctif du verbe SAVOIR, je vous prie.", me demanda notre instituteur.
  • La Femme en été (vue par Homo Erectus) - Paul LOUIS

    Publié le 08/03/2021

    Et l'abeille effleura la belle, ainsi naquit le miel...
  • Le Grand plongeon - Paul LOUIS

    Publié le 11/01/2021

    Du plus proche azur, aux plus lointaines contrées, le voyage est bien long pour couvrir notre monde.
  • Le Jeune îlotier - Paul LOUIS

    Publié le 06/01/2021

    Paris, 15 août, l'incandescence est reine.
  • Le jeune tavernier - Paul LOUIS

    Publié le 12/03/2021

    Sur un bord de rivière, à l'angle d'un vieux pont, un très vieux café et un jeune tavernier.
  • Le rideau est tombé - Paul LOUIS

    Publié le 06/01/2021

    Fermeture à jamais d'un bar, le bien-nommé :Théâtre.
  • Les premiers pas - Paul LOUIS

    Publié le 10/03/2021

    A toutes les mamans du monde.
  • Lettre à un oiseau des îles - Paul LOUIS

    Publié le 06/01/2021

    Il n'est pas d'exil sans quelque nostalgie.
  • Muses et mots et musardent et s'amusent - Paul LOUIS

    Publié le 16/03/2021

    Muses et mots et musardent et s'amusent au gré des sentiments.
  • Oiselles - Paul LOUIS

    Publié le 06/01/2021

    Et c'est au fil du temps, qu'il connut les filles des Mouettes
  • Orage (Clin d'oeil à Lucie G.) - Paul LOUIS

    Publié le 06/03/2021

    Ce texte est un modeste hommage à un texte sublime, de Mme Lucie GRANVILLE, un(e) auteur(e) qui pénètre littéralement le regard d'un homme, et même de tout lecteur.
  • Qu'est-il de plus ? - Paul LOUIS

    Publié le 06/01/2021

    Qu'est-il de plus mignon qu'une main sur le front d'un enfant que l'on couche ?
  • Ultime couchant - Paul LOUIS

    Publié le 11/01/2021

    Laissons là mon regard caresser de ses yeux l'extrémité du soir.
  • Une fleur sans essence - Paul LOUIS

    Publié le 11/01/2021

    Comment faire la lumière sur l'ombre de ses cheveux ?
  • VINGT ANS - Paul LOUIS

    Publié le 06/01/2021

    Avoir dix-neuf ans en 2020. Faut-il pour cela ne parler qu'au vide ?
 
 
 
 
X

X

Signaler un abus

Motif de l'abus :