"Au café des souvenirs"
Genre : Contes et nouvelles
Publié le : 19/04/2017
Résumé de l'oeuvre :
Une gare dans une grande ville de banlieue, un café à l'angle du boulevard. Des souvenirs précieux remontent à la surface...
Quelques mots de l'auteur :
Premiers moments d'insouciance et de bonheur, ceux qui m'ont donné l'envie de VIVRE...

Pour télécharger gratuitement cette oeuvre, cliquez sur l'icône suivante : Télécharger "Au café des souvenirs"
Donnez une note !
Moyenne : 4.4/5 (11 notes)
Lu : 3671 fois
Signaler un abus

Vous avez aimé cette oeuvre ?
Partagez-la avec vos amis en cliquant sur les icônes suivantes :

Linkedin   email

Commentaires

Lucie Granville, il y a 1 mois
Merci Sandrine Katia. Lucie
Signaler un abus
Sandrine Katia, il y a 1 mois
Ce texte sent la résilience. Ce garçon n'a certainement pas conscience d'avoir permis à la jeune fille de devenir une mère capable .
Signaler un abus
Paul LOUIS, il y a 1 mois
Lucie,
Vous vous êtes effacée, et je déplore de ne plus vous lire (à l’instar de beaucoup d’autres). Votre
« Femme blessée » vous accapare-t-elle sans doute ? si toutefois vous avez encore et le temps et le
cœur pour un tel ouvrage. J’ai appris récemment par les actualités que Paris (ville parmi d’autres
villes) s’assombrit une fois de plus ? ou pour le moins, la lumière espérée au bout du tunnel
s’éclipse-t-elle à nouveau pour un temps.
Je vais comme vous m’effacer quelque temps de ce site, un site qui m’a permis d’échanger
agréablement, échanger et découvrir. Mais à force d’écrire en ligne, je crains de pécher par excès. Je
souhaite vous offrir cependant un dernier texte (Clair-obscur). Celui-ci, je l’ai écrit il y a bien
longtemps, il est d’un style désuet mais la pensée profonde qui s’y dévoile à demi reste très actuelle
au fond de moi. Je ne suis pas certain que ces lignes retiennent votre attention, néanmoins, en mon
for intérieur, mon ego l’espère bien... Futile ! n’est-il pas ?
A bientôt.
Paul LOUIS.
Signaler un abus
Paul LOUIS, il y a 1 mois
Votre Café des souvenirs est devenu mon Café des remerciements. Je tenais à vous dire ô combien vos retours me réchauffent le coeur ; "ma" Bretagne est tellement tristounette, tellement froide.
Paul LOUIS.
Signaler un abus
Lucie Granville, il y a 1 mois
Merci Paul Louis de vous être arrêté dans mon "café des souvenirs" pour y laisser un commentaire. Les enfants sont une belle source d'inspiration, j'ai moi aussi écrit plusieurs textes pour eux. Lucie
Signaler un abus
Paul LOUIS, il y a 1 mois
J'ai choisi le Café des souvenirs pour vous dire (à nouveau) MERCI, merci de donner toujours écho avec tant de tact à mes écrits. Mon "Eldoradoux" est d'ailleurs lui-même un souvenir, qui ne dénotera pas, je l'espère, en ce café ; "Eldoradoux" est le souvenir du regard de ma fille aînée jeté sur moi il y aura... dix-huit ans bientôt (!!)
Ses yeux ont depuis viré au vert-mordoré.
Paul Louis
Signaler un abus
hlctranslation, il y a 2 ans
C’est compris, merci de répondre!
Signaler un abus
Lucie Granville, il y a 2 ans
Bonjour Harriet Louise Clayton, j'ai pris connaissance de votre demande, et je vous informe que je refuse que vous fassiez des traductions de mes écrits. Véronique Armor.
Signaler un abus
hlctranslation, il y a 2 ans
Salut Armor, j’ai bien aimé votre œuvre! Je voudrais vous demander si ça vous dérangeriez pas quand je ferai une traduction de votre écriture? J’essaie de commencer ma carrière comme traductrice et je trouve des œuvres pour pratiquer. Si vous avez des questions, n’hésitez pas de me contacter - harrietlouiseclayton@gmail.com (je vous prie d’ignorer mes fautes grammaticales - je suis anglaise!)
Signaler un abus
Lucie Granville, il y a 2 ans
Merci pour votre commentaire élogieux Léon. Très amicalement, Véronique.
Signaler un abus
______Léon zaz, il y a 2 ans
Une bien belle écriture, ma foi, Amicalement Léon
Signaler un abus
Lucie Granville, il y a 2 ans
Merci pour vos encouragements Jacques Joncquière, je vous réponds ici parce que je ne trouve pas vos publications.
Signaler un abus
Georges Ioannitis, il y a 2 ans
Un style élégant et expressif sans fioritures ni lourdeurs. Féminin à souhait, lancez-vous dans une oeuvre plus longue et épicée, succès commercial assuré!!

Bravo!
Signaler un abus
Lucie Granville, il y a 3 ans
:)
Signaler un abus
jipaï, il y a 3 ans
Je l'ai félicité aussi, il a fait un poème très original et très différent du mien. Tu vois, les ateliers d'écriture sont surprenants.
Signaler un abus
jipaï, il y a 3 ans
Je reviens dans ton café pour te remercier de ton commentaire. J'ai été tellement surpris par la demande de l'animatrice que j'ai éprouvé le besoin de mettre le résultat en ligne.
Elle nous a demandé par la suite d'écrire une histoire avec trois métiers différents (choisis par elle et les autres participants: j'avais comme métier "engrosseur de saucisses" "ferblantier" et "batteur". Et une catastrophe au bout. Ma catastrophe étant un tsunami. Je mettrais ma prose en ligne plus tard.
Si tu veux mon mail pour un contact plus direct, tu vas sur la page de Quatre sous, je le lui ai donné.
Bien à toi.
JP
Signaler un abus
jipaï, il y a 3 ans
Ne te casse pas la tête, des fautes, tout le monde en fait! Je le revendique, moi aussi.
Signaler un abus
jipaï, il y a 3 ans
Merci Véronique pour tes commentaires toujours bienveillants et encourageants.
Signaler un abus
Lucie Granville, il y a 4 ans
Merci Jipaï...
Signaler un abus
jipaï, il y a 4 ans
"C'était bien chez Laurette..." On a tous une petite musique au fond de l'âme où mijote nos souvenirs. Les lieux, souvent un café bien sur, qui abrita nos amours naissantes ou bien de simple mais fortes amitiés, un air de guitare pour sceller le tout et bien le ficeler dans nos têtes.
Mon café à moi s'appelait le café de la rade en bas de la rue de Siam.
"Rappelle toi Barbara..."
Merci pour cet instant de nostalgie.
Signaler un abus
Lucie Granville, il y a 4 ans
Merci Marev, mon texte avait disparu suite à une erreur de manipulation...
Pour la suite de cette histoire, je ne sais toujours pas, elle s'écrira peut-être plus tard...
Signaler un abus
Evelyne MARTIN, il y a 4 ans
Heureuse de retrouver ce chef-d'oeuvre d'émotions qui avait disparu et encore bravo. On attend maintenant une suite. Les deux personnages vont-ils se revoir un jour ou se contenter d'une relation épistolaire?
Signaler un abus

 
 
 
 
X

X

Signaler un abus

Motif de l'abus :