Les Tueries du Brabant Wallon sont Politiques.
Genre : Essais et documents
Publié le : 04/05/2022
Résumé de l'oeuvre :
ceci, ne sont que 17 pages de mon manuscrit de + de 500 pages. en ce moment même, une Maison d'édition travaille sur mon manuscrit pour en faire un livre et le faire éditées et publieés.
Quelques mots de l'auteur :
Bonne lecture

Pour télécharger gratuitement cette oeuvre, cliquez sur l'icône suivante : Télécharger Les Tueries du Brabant Wallon sont Politiques.
Donnez une note !
Moyenne : 0.0/5 (0 note)
Lu : 10 fois
Signaler un abus

Vous avez aimé cette oeuvre ?
Partagez-la avec vos amis en cliquant sur les icônes suivantes :

Linkedin   email

Commentaires

Phil1945, il y a 12 jours
je vous invites notamment d'aller sur ma première pages Facebook ou au début de ma pages j'y est joint six vidéos pour le moins éclatante de vérité.

bonne lecture
manotao@hotmail.com
Signaler un abus
Phil1945, il y a 12 jours
LES TUERIES DU BRABANT WALLON SONT POLITIQUES.

Voici seulement les 10 premières pages de mon manuscrit de 500 pages.

Pourquoi j'intitule un tel titre à mon manuscrit et bien simplement parce que moi De Staerke Philippe j’ai été choisi comme Bouc émissaire par la Hiérarchie politique, judiciaire et militaire de façon que les véritables Tueurs du Brabant Wallon appartenant à ses mêmes Services ne puissent jamais être démasqués. Presque !-, l’ensemble des Services judiciaires comme d’autres appartenant à des Services hiérarchiques de L’État belge, auront systématiquement tous mis en place pour protéger et blanchir l’ensemble des systèmes officiels de l’État et pour y parvenir rien de plus facile il fallait trouver un coupable en fabriquant de toutes pièces factices un bouc émissaire de préférence innocent et pour preuve pendant 40 ans, il ont réussie a truquer, fabriquer, camoufler étouffer les vraies pistes et les vrais coupables ont bénéficié de toutes les protections dans le cadre des attentats relier aux Tueries du Brabant Wallon, et ce, toute en faisant naître des innocents et boucs émissaires comme moi qu'ils auront systématiquement transformés en coupables...
Grâce à ses multiples manœuvres nauséabondes, mais très maladroitement téléguider par les pouvoirs hiérarchiques de l'époque après 40 ans les vrais Tueurs du BW sont toujours impunis et libre ! Le pire des scandales, c’est qu'aujourd'hui après 40 ans d’enquête falsifier, truquer, manipuler a
1000 % des hommes politiques, Magistrats ou enquêteurs, osent encore protéger certains Services officielles de l’Etat en affirmant sans le moindre remord de conscience ou la moindre honte, que les Tueries Brabant Wallon, non absolument aucun rapport avec une quelconque raison politiques ou Judiciaires autrement-dit que les Tueries du BW sont uniquement l'œuvre sanguinaire de gangster.
Alors, Je vous recommande vivement de regarder c’est cinq vidéos sur le début de ma page principale Facebook.be, car ce n'est surtout pas à moi le bouc émissaire, l'innocent de ses crimes de sang ou 28 innocents auront été tué, assassinée, mais plutôt exécuté froidement, a devoir demander pardon au Peuple, mais aux enquêteurs et autorités judiciaires et politiques, de vous les présentez et ce, en faisant mille courbettes et mille pardons à vous le peuple de Belgique, car c'est uniquement grâces a eu, que 40 années après les Tueurs du Brabant Wallon sont toujours libres et protéger de toute inculpation judiciaire future.

Maintenant vous allez me demander des preuves matérielles et bien pas de soucie je prouve matériellement mes présents écrits par 40 années d'enquêtes judiciaires, manipuler, falsifier, truquer, ou les systèmes judiciaires auront fabriqué des faux coupables de façon plus qu'évidente pour réussir à protéger les vrais Tueurs du Brabant Wallon, ce que je viens d’écrire, c'est en soi la preuve ultime et matérielle !-, de leurs implications partiales dans c'est fait qui je vous le rappelle sont les plus sanglantes de toute l'histoire judiciaire que notre pays aura connue.


Malgré les nombreuses humiliations, et multiples pressions de toutes sortes !-, je n’ai jamais eu peur de ses gens, puisqu’ils ne pourront jamais me tuer une deuxième fois étant donné qu'ils m’auront déjà tué virtuellement et peut-être physiquement… puisqu’ils ont littéralement briser voir, fichu ma vie en l’air avec ses multiples accusations mensongères + cette injuste inculpation dans les Tueries du Brabant wallon.


Heureusement pour moi, que j’ai toujours eu un tempérament opiniâtre et bagarreur du style kamikaze puisque c’est grâce à cette force et volonté de vaincre, qui vaille que vaille, m’aura sans doute permis d’affronter de face 40 années d’enquêtes judiciaires acharnées, falsifier, truquer, manipuler.


Oui j’estime utile, de me répéter, car après 40 années des pires pressions et mensonges que j’aurais injustement vécus, je suis toujours là, occupée à me battre et bien présent, certes très abîmé émotivement, mais sans aucun doute avec autant de combativité qu'au début !


Par conséquent n’ayant d’autre choix, car contraint et forcé de m’adapter, face à certaines pourritures vivantes, et ce, pendant 40 années durant, ou figure cette triste inculpation dans les Tueries du Brabant Wallon, je me serais forcé à m’ajuster à ma nouvelle devise qui sera devenue, ça passe ou ça casse toute en respectant et toujours scrupuleusement et humainement autrui.


Je dois aussi l’admettre que c’est aussi grâce à ce gros défaut qui aura pris naissance dans ma personnalité qu'à partir de cette injuste inculpation dans les Tueries du BW, que je n’ai jamais eu peur des pourries et en toute franchise ci demain je dois mourir et bien, c’est que cela aura été mon destin et rien de plus, car pour moi la vie et la mort sont fatalement devenue le début et la fin d’un humain et par conséquent c’est la suite logique du mot inévitable et suivant ces circonstances et depuis mon inculpation dans les Tueries du BW, je n’avais d’autres moyens de vivre, au jour le jour et par conséquent sans jamais être envahie par la moindre peur de vivre ou de mourir et par logique aujourd’hui en 2022, je me fiche et contre fou, mais alors royalement et à 1000 % des pressions futures et diverses menaces de certains Services judiciaires, alors advienne que pourra !-,:
Aléa Jacta.


Par conséquent j’espère que vous comprendrez que certains de ses notables auront constamment usé de subterfuges ignobles et grotesques pour dissimuler leurs complices, et ce, aux dépens d’innocents qu’ils ont fait jeter en prison de façon à ne pas s’attirer la vindicte de l’opinion publique.


Moi-même, après avoir été condamné à la peine maximale de trois fois dix –ans, pour six vols à main armée (Banques et postes et bijouteries) au cours desquels aucune personne ne sera tuée ou blessée, et où je le précise, jamais les moindres armes a feu aura été utilisé pour tirer sur des civils ou des gendarmes et malgré le faîte que j’aurais toujours été un gentleman !-,car toujours sans la moindre violence physique et ce, dans chacun de mes hold-up, banque, poste, transporteur d’argent, et bijouterie, j’aurais malgré tout, effectué plus de 17 années de détention, attendant le bon vouloir de ces décideurs alors que jamais au grand jamais je n’aurais blessé physiquement ou fait preuve de violences sur qui que ce soit.


Il faut aussi que vous sachiez que dans l’ensemble de ma vie j’aurais commis plus de 200 grosses attaques à main armer et que jamais au grand jamais, je n’aurais frappé des civils ou des agents de sécurité armées de 357 magnums ou des policiers.


C’est quand même incroyable que lorsqu'une Personnalités commerciales ou Politiques vol, dérobe, détournes des dizaines millions d’euros aux citoyens, la, ce n’est pas grave du tout et soit on étouffe l’affaire dans les oubliettes de la prescription ou alors ont ce contente simplement de lui tirer les oreilles, mais par contre quand moi, je prends essentiellement des millions d’euros dans les caisses de l'état belge, et ce, sans la moindre violence physique alors c'est très grave.
Est ce, cela la représentation de la Justice en Belgique car alors c’est vraiment pitoyable !


Qu’en est-il aujourd’hui de mon existence: mêmes si ma vie d’adulte aura été encadrée et diriger de manière imperceptible... par l’autorité judiciaire et son appareil répressif, je n’en retire bien sûr, pas que de l’amertume, puisqu’ à cause de ces pourries, c'est multiples malheurs de parcours, qui auront littéralement anéantiet broyer mes illusions sur certaines valeurs morales ce qui fait que par conséquent je crois avoir développé… plusieurs formes d’opiniâtretés dont manifestement j’en retire parfois une satisfaction personnelle, car je n’aurais jamais plié les genoux devant c’est pourritures vivantes.


N’1)... Pour ma part, même la tête sur l’échafaud du pain de la délation, Dieu fasse que je n’en mange jamais … à la différence de nombreuse personnes dite respectable… je ne travaille pas pour les autorités judiciaires ou autres et je ne le ferais jamais !-, car en toute franchise je préfère mourir que de prendre les 30 deniers de la trahison.


N'2)… c’est seulement aujourd’hui en 2022, que j’arrive vaille que vaille, à faire la différence, entre les gens qui méritent le respect, et les autres, ceux, à qui je ne manque pas de laisser paraître mon indifférence ou plus souvent ma colère, cette rage intérieure qui brûle ma vie par les deux bouts, et qui parfois est l’équivalent d’un volcan prêt à exploser et a pulvérisé ses pourritures vivantes comme je le fait maintenant par mes présents écrits, et oui, les mêmes personnes qui a mainte reprise ont tenté de me pulvériser en me noyant dans leurs machinations tordues au possible.


40 années que certains magistrats, enquêteurs et journalistes non de cesse de me salir en m'humilient de mille façons abjectes, vous frappe sadiquement, vous écrase par des mensonges iniques accoupler par des inculpations injustes et machiavéliques relier aux tueries du Brabant Wallon, et ce, pendant des dizaines d’années et après avoir vécu cela, il faudrait encore que je dise merci.


Croyez-moi, qu'avec tout ce que j’ai dû endurer et continue à subir par cette persécution qui dure depuis 40 années d'enquêtes judiciaires, ma présente colère est tous ce qui a de plus justifié et normal.


N’3---Au fil des années et après de longues expériences malheureuses, j’ai appris que la meilleure façon de se protéger des actes malintentionnés de certains individus possédant le pouvoir judiciaire et politique, me place aujourd'hui et de façon légitime dans une position d’agir uniquement de façon imprévisible !-, de manière à me préserver de leurs malveillances répétitives.


N'4) aujourd’hui, je crois qu’a 65 ans dans certaines positions de ma vie ou circonstances rassemblant des valeurs intrinsèques, je serais certainement prêt à donner ma vie, pour mes idées... Ceci dit, lorsque j’écris que je suis prêt-à-donner ma vie pour mes idées, cette phrase me semble aujourd'hui, assez vague, puisqu’en vérité je suis mort depuis le premier jour de mon inculpation dans les tueries du Brabant Wallon en 1986.


En y réfléchissant bien, aujourd’hui en 2022, je ne suis plus vraiment certain d’être encore un pur et dur idéaliste, mais certainement plus resemblant à un zombie possédant un réel bagage d’enrager incommensurable et oui et a corps et âme défendant, je dois l’admettre, je ne suis plus rien d’autre, sauf peut-être une bombe à retardement.
Conclusion : Les calomnies, les mensonges, la délation trafiquer, est la mythomanie des autres parviennent manifestement à faire souffrir un humain, au fer rouge et ce, de la façon la plus atroce que l’on puisse imaginer.
-------------------------
Il y a quelques années dans les environs de 2012, ou 2013 le très célèbre député a la Chambre des Représentants du Senat belges, Monsieur Laurent Louis, fera une déclaration pour le moins digne d’intérêt par vidéos se trouvant sur ma première page de Facebook, car j'estime que cette déclaration sonne enfin le glas de la fin des mensonges relier étroitement aux Tueries du Brabant Wallon, et ce, en apportant clairement une réponse a vos multiples questions qui seront restées dans l’ombre absolue et ce, aussi injustement que trop longtemps, car voilà presque 40 années que je me bats comme le pire des enragés et seul a l'équivalent d'un martyr !-, contre vent et marrer et ce, en affrontant depuis toutes ses nombreuses années un système, et mêmes plusieurs systèmes hiérarchiques d’État pour le moins devenu mafieux et ce, toutes en affirmant inlassablement que les Tueries du Brabant Wallon sont politiques et il aura fallu que j’attende aussi longtemps pour qu’enfin un homme politique, très courageux et de grandes envergure d’orateur, ose enfin remettre les pendules à l’heure, et ce, devant l’ensemble des députés siégeant au Sénat de la Chambre de représentants de L'état.
---------------------------
Sachez bien, que mes présents écrits, ne sont que de la légitime défense confortée par 40 années d’enquêtes judiciaires de la honte, car n'ayant aboutie a RIEN, mais alors absolument A RIEN d'impartial, puisque j’aurais été injustement inculpé dans les Tueries du Brabant Wallon alors que tout le monde des systèmes judiciaires et politiques savait pertinemment bien que j’étais et suis innocent !


Maintenant, je m'adresse à vous, la population bien-pensante... car il serait peut-être temps de vous réveiller, car croyez-vous réellement qu'en 1985, il y eût une différence « aussi infime soit-elle » entre les méthodes des vrais gangsters ou braqueurs professionnelles et les méthodes de certains Gendarmes de l’époque "1980", utilisant des méthodes aussi illégales et croyez-moi sur parole et malheureusement, pour moi, je suis bien placer pour le savoir puisque j'aurais été choisie comme bouc émissaire et inculper dans les attentats sanglants des Tueries du BW et ce, à la place des vrais Tueurs du BW.


Cette inculpation téléguider a l'époque par les Pouvoirs politiques, sera dirigée par le premier des suspects que je considère à la base de la mise en place du sabotage gigantesque englobant cette cabale contre moi, sciemment conduit par l’enquêteur et Adjudant Goffinon, il aura d’abord et par ordre chronologique, contacté différents Services officiels ainsi que les petites frappes du milieu, balance et compagnie, pour qu’en force et rapidement sois lancé de multiples rumeurs pour , m’associer a des milieux d’extrême droite et même des organisations a caractère terroriste et politique et aura par la suite contacté le Procureur du Roi de Dendermonde, Mr Acke, de façon a certifiée verbalement mille et un mensonges essentiellement contre ma personne et ce, toute en m’associant a des gens, que je ne connais absolument pas !-, et bien sûr, sans jamais fournir le plus petit indice crédible, rien absolument aucune preuve matérielle n’aura été fournie et malgré un dossier vide de sens logique, mais qui aussi paradoxalement aura contribué a 1000 % pour conduire l’ensemble des enquêtes judiciaires a ce diriger tout droit vers ma personne qui de ce faîte auront automatiquement réussies a complètement dévier les véritables pistes des véritables Tueurs du Brabant Wallon.
Ce qui ait incroyable c’est que cet enquêteur Mr, Goffinon m’aura associé verbalement et sur procès-verbaux à des dizaines de personnes et organisations politiques que je n’aurais jamais au grand jamais fréquentées de près ou de loin, et ce, de toute ma vie, par ce que j’ignorer même jusqu'a leurs existences matérielles et même virtuelles puisque, je ne connaissais absolument rien de la vie de ses gens ou de leurs organisations de super dingues relier a des organisations terroristes ayant ses bases à partir de l’Italie la France et la Belgique.


Je l’affirme, n’y de près ou de loin !-, je ne connais, Madani Bouhouche, Jean Bultot, Eric Lammers, Patrick Hammers, Juan Mendez, et compagnie, puisque jamais je n’aurais eu les moindres contacts ou ayant eu des connexions avec les structures officielles de l'Italie, France, et de l’État belge, parce que j’aurais toujours évité de les fréquenter, car c’était mon principe de base!-, de ne jamais fréquenter des extrémistes de droite ou de gauches, flics, ou tout ce qui touche a l'État ou organisations a caractère politique.
J'étais et suis toujours un solitaire évitant comme la peste
cette catégorie de gens et organisations politiques a des caractères politiques.


L’ex-enquêteur Philippe Vermerche de Dendermonde n’est lui aussi, vraiment pas clair, car jamais il n’aura dirigé une enquête impartiale puisque c’est aussi et en autre, Grâce et à cause de son enquête partiale que je dois ma descente aux enfers par mon injustifiée - Inculpation dans les Tueries du Brabant Wallon et surtout pas oublier que par la suite il aura été inculpé par le Parquet de Charleroi en relation directe avec l'enquête sur les Tueries du BW et les fouilles dans le canal de Ronquiere ou les armes truquer, falsifiez par "X", mais appartenant aux Tueurs du BW seront découverte sur la base unique des déclarations de cet enquêteur.


Heureusement pour moi que j’ai toujours eu un tempérament opiniâtre et bagarreur du style kamikaze.


Pour démontrer et prouver mon innocence j'ai pendant de nombreuses années effectué diverses recherches dans tous les milieux et dossier divers et par conséquent, j’ai enfin acquis l’ultime certitude que cet enquêteur Judiciaires goffinon, connaissait parfaitement les tenants et aboutissants des véritables Tueurs ou sinon pourquoi juste après !-, les massacres d'innocent dans le Brabant Wallon cet adjudant, aurait-il construit un faux dossier d'informations saboté a 1000 % sur l’enquête sur les Tueries du BW, en l’orientant directement et principalement dans ma direction. Madame la présidente et Juge d’instruction des Enquêtes sur les Tueries du BW, je suis profondément persuadée que pour parvenir a trouver le premier fil conducteur a suivre pour parvenir à une véritable vérité sur les raisons et enclenchements des Tueries, c’est d’ouvrir des investigations impartiales concernant les nombreuses et constructions factices et agissements de cet enquêteur Judiciaires Goffinon, pour le moins partial du début des investigations judiciaires, et ce, jusqu’à la fin !-, et alors vous aboutirez a la vérité absolue que plusieurs Services judiciaires évitent d’enquêté depuis 40 ans.


Madame la Juge D'instruction Martine Michel, rien qu'avec les multiples Procès-verbaux, que vous avez dans vos dossiers d'enquêtes, vous pourriez très vite découvrir et comprendre, que sans ses multiples interventions et constructions de mensonges flagrants, inventer de toute pièce auprès des organismes officiels, jamais on n’aurait pensé à m'interroger et encore moins de m'inculper rien que sur des déclarations verbales n'ayant pas le moindre tenant ou aboutissant crédible.
Car en en clair, je dois mon injuste inculpation dans les Tueries du BW, grâces et à cause de l’intervention de Philippe Vermerche et de l’adjudant Goffinon.
Pourquoi, C'est deux enquêteurs Goffinon, avait autant d'intérêt à fabriquer, fausser, truquer les fondements des enquêtes qui auront considérablement reconditionné les dossiers sur les Tueries du Brabant Wallon, en incitant l'ensemble des enquêteurs à perdre leurs temps inutilement sur ma personne de façon à protéger les véritables Tueurs du BW d'une inculpation.


Maintenant pour plus de clarté, je vais revenir en arrière : Bouhouche poursuivie en Justice pour divers faits criminels, etc. Commandant François, poursuivie en Justice pour divers faits de drogues, Etc., et je passe sur les détails de dizaines d’autres faits criminels et des noms, englobant des agents officiels de l'État étroitement lier et associer à des mouvements d’actions politiques, "GAP, groupe d’actions politiques englobant officiellement le WNP, Westland New-Post".


Incroyable enquête... judiciaire nationale, qui en final aura uniquement servi à téléguider, truqué, saboté et au nom de qui…


Difficile de ne pas tirer des conclusions objectives me conduisant irrémédiablement vers une stratégie d'État, extrêmement violente visant "entre autres" preuves matérielles à l'appui à favoriser l’installation d’un pouvoir politique pur et dur et surtout beaucoup plus fort !-, qu’il l'était en 1980 puisque fondé principalement sur le renforcement de la gendarmerie et de l’armée, d'autant que juste après les massacres préméditer et sans précédent dans le Brabant Wallon en 1985, le gouvernement de l'époque, aura enfin réussir a débloquer directement des sommes d'argent astronomiques !-, servant essentiellement à moderniser l'ensemble des forces de l'ordre belges.


Dans le cas présent en 2022 et suivant ses circonstances antonymes, j’estime légitime que tout un chacun puisse être, en droit de se poser la question primordiale, à savoir : À QUI PROFITE LE CRIME !!!


Pour ce qui concerne les accusations d'Alain Moussa, c'est juste un légume, droguer a l'héroïne dure, croiser d'un mythomane aliéné mental et ressentir de la haine pour cet individu je m'y refuse, car pour moi, cela ne rapportera absolument rien d'intéressant et encore moins de tenter de discuter avec une personne, qui aura passé + du 3/4 de sa vie dans des Asiles de dingues, mais attention dans la catégorie des hyper- dangereux !
Croyez-vous sincèrement qu'un esprit aussi limité qu'Alain Moussa, puisse encore être crédible, car des débiles appartenant à cette lamentable catégorie de mythomane et sociopathe profond, il y en a partout et je vous assure que si vous voulez en trouver des aussi demeurer, il vous suffira d'aller devant n'importe quels asiles d'aliénées mentaux, et moyennant un peu de monnaies en euro, ses gens vous diront n'importe quoi et c'est exactement ce qu'aura fait Alain Moussa.
D’autant que sur le forum des Tueries du BW ainsi qu'a plusieurs Médias, il aura admis par écrits et verbalement d'avoir lancé ses accusations contre moi, dans le seul projet de tenter de toucher la prime de 250 mille euros des Magasins Delhaize.


Comme je ne cesse de L’affirmer, c’est un pauvre débile mental, très limité sur tous les plans et c’est surtout pour cette raison que je ne trouve aucune justification de ressentir de la véritable colère contre ce malade mental et drogué profond car cet Alain Moussa, n'est n'y plus, n'y moins qu'un pion, que certains services officiels de l'État ont une fois de plus utilisé contre ma personne.


Si ma mémoire est bonne et sauf erreur de ma part, Alain Moussa ne sait pas écrire et de ce faîte la lettre qu’il aura transmise à la presse et au média sont forcément le fruit d’un montage préméditer par les mêmes agents de l’État qui depuis 40 années n'auront de cesse de me salir par des rumeurs et mensonges sans tenant ou aboutissant objective, et ce, manifestement dans l’unique but de protéger les véritables Tueurs du BW puisque 40 années après les vrais tueurs n'auront jamais été poursuivis devant nos Tribunaux.


Faut-il vraiment que notre hiérarchie judiciaire soit tombée aussi bas dans les caniveaux du Royaume de Belgique, pour accepter de manipuler et utiliser ce genre de débile mental profond et qui depuis toujours aura consommé la pire des drogues dures "héroïnes, ammoniaque, gaz hilarant "et je préfère passer sur les noms de toutes les autres merdes qu'il aura consommé dans sa vie".


Alain Moussa , n’est qu’une marionnette, un véritable légume a qui ont peu faire dire n'importe quoi !- et les dernières attaques écrites et verbales à mon encontre sont la preuve matérielle de mes présents écrits qui vient une fois de plus d'être fournis par ses accusations grotesques du 26/12/2021 et ce, dans une grande partie des Médias.


Vous voulez, que cet individu, accuse De Staerke Philippe des attentats en Amérique, du 11 septembre 2001, World Trade Center, ou qu’il déclare que je suis le complice de Ben Laden, pas de souci, proposer lui, des euros et il ira même jusqu’à affirmer qu’il aura été mon complice.


Vous voulez qu’il vienne m’abattre physiquement, pas de souci donner lui quelques centaines d’euros et il le fera direct, car pour lui, ce sont des choses normales puisque c’est un demeurer mental souvent relier a des crises psychopathiques.


Misère de misère de merde, comment c’est possible que certains enquêteurs puissent être aussi idiots pour avoir choisi Alain Moussa pour m’accuser une fois de plus.
C’est incroyable que des gens possedant 36 diplômes commettent des absurdités aussi dingues car vous les universitaires, qui avez utilisé une fois de plus, Alain Moussa, et en final vous avez une fois de plus rater royalement votre tentative de sabotage.
Mais enfin bordel de merde, qu’avez-vous dans votre tête, vous n'avez pas trouvé plus intelligent ou ne fus-que plus crédible, comme individu pour me noircir et m'accuser de façon aussi grotesque parce que oui, cette manipulation absurde à mon encontre c’est vraiment de la débilité profonde qui sont, je l’affirme à l'identique de ce qu'est Alain Moussa, un demeurer mental profond et cette dernière déduction de ma part ce n’est pas moi, qui l’affirme, mais les plus grand psychiatres de Belgique, puisque ce dernier aura été interné le trois quarts de sa vie dans des Asiles psychiatriques.
Parce qu'il faut bien comprendre, l’état d'esprit de cet Alain Moussa, car avec lui, rien n'a de limite puisque pour quelques Euros, il serait capable de ventre, père, mère et enfants.


C'est quand même incroyable que ceux qui me lise soient des gens super intelligents, ayant des capacités intellectuelles incroyables avec en plus à la clé des diplômes universitaires en pagailles et malgré 40 années d’Enquêtes pourries, ne parviennent pas à faire l'addition de 1+1=2


Vous l’opinion public, je vous demande d’imaginer deux minutes ce qu'est ma position actuelle en 2022, j’ai presque 65 ans et voilà 40 ans que je suis méthodiquement et sadiquement persécutée par certains Services judiciaires et en plus relier par une certaines presse et média à leurs bottes, et ce, de toute évidence pour que les véritables Responsables des Tueries du BW puissent continuer à échapper à la Justice.


Par conséquent aussi longtemps que les enquêtes judiciaires continueront à faire une fixation maladive sur ma personne, il tombe sur le sens que les véritables Tueurs et responsables, des Tueries du BW, resteront totalement intouchables par la Justice et qui oseraient encore affirmer le contraire, puisqu’après plus de 40 années d’Enquêtes judiciaires pourries, ils continuent à n’être nulle part !-, sauf sur leurs os à ronger, le bouc émissaire préféré, qui s’appelle De Staerke Philippe.


Ce genre Individues, délateur, menteurs patentés, car attitrer des Services judiciaires comme Moussa-Alain, Karafilis-Nicolas, Vanhemelryck-Yvette, Vanhesbroucke- Léopold, Dominique-Salesse, De Staerke-Robert, Claude Nithelet, comme d'ailleurs les dizaines voire des centaines d’autres individus sans le moindre scrupule n’auront eu de cesse de m’accuser à tort et à travers, pour entre autres tenter de toucher la prime de 250 mille euros des Delhaize ou ne fus que pour mendiez quelques euros en échange de mensonges verbaux contre ma personne.


Ce genre d’accusateurs contre ma personne et appartenant à cette catégorie de vendue capable de vendre père, mère et enfants, se seront systématiquement laissé acheter et ce, pendant 40 ans,, soit en échange de petite faveur ou simplement en échange de monnaies sonnantes et trébuchantes et attention ce n’est pas trois ou quatre personnes qui m’auront noircie de façon totalement absurde, mais des dizaines de gens n’ayant aucune conscience, parce qu’ils auront toujours été téléguidés soit par les médias ou certains services judiciaires.


Mon propre frère Léon, lui aussi, se sera laissé acheter, et ce, pour seulement quelques centaines d’euros, qu’un Journaliste, Monsieur Guy Bouten, aura offerts en échange d’informations négatives me concernant.


Car il faut s'avoir que sans l’acte verbal, à mon encontre de mon propre frère Léon en rapport avec ce Journaliste, Mr Guy Bouten, il ne m’aurait jamais pu me trouver physiquement.


Aujourd’hui en 2022, il tombe sous le sens que cette couche d’individus ne sont en fait que de grands mythomanes, des pourritures humaines sans la moindre conscience ou respect de leurs personnes, m’auront accusé par mille mensonges dans le cadre des instructions sur les Tueries du BW et par conséquent, il me paraît clair que des individus de cette triste catégorie, il en aura encore beaucoup qui suivront, et ce, notamment et toujours à la demande et sous pression constantes de certains enquêteurs de l’époque, car constamment repris par des enquêtes et Procès-Verbaux de 1985 et 1987, et ce, de sorte que cela puisse- être médiatisé à toute pompe dans les milieux d’une certaine presse à scandale.


En clair : Pendant 40 années d’investigations judiciaires, ils auront fabriqué, polluer, truquer, falsifier, étouffer, mais surtout téléguider vers ma personne, certains Pouvoirs hiérarchiques de l’époque, et ce, manifestement pour protéger les véritables responsables des Tueries du Brabant Wallon.


J'aurais été victimes de 40 années des pires enquêtes judiciaires pourries que notre pays aura connues ce qui prouvent matériellement qu’aujourd’hui en 2022, ce que la raison d’État, désir de façon primordial, ce ne sont absolument plus, et surtout pas les vrais coupables des Tueries du BW, mais simplement un coupable, un bouc -émissaire ayant les caractéristiques d'un innocent!-, des faits relier aux attentats commis dans le Brabant Wallon, parce qu’il est important de comprendre, qu’un innocent a cette grande particularité de ne rien savoir et de ce faîte, ne risque pas de confondre les vraies vérités des Tueries du Brabant Wallon. Ce qui me paraît incroyable a plus d’un titre, c’est que mes accusateurs mythomanes ne m’auront pas encore accusé de manger des bébés, et ce, chaque matin pour mon déjeuner.


Mais qui sais, cela viendra peut-être un jour, car avec de telles malades mentales et 40 années d’enquêtes polluer m’auront appris de ne surtout plus rien sous-estimer.


C’est quand même incroyable j’aurais été victimes de 40 années d’accusations judiciaires polluer par certains enquêteurs se servant de mythomanes, et ce, par milliers de mensonges ridicules absurdes, car sans fondement ou aboutissant et fabriquer de toutes pièces factices et malheureusement pour moi et sauf erreur de ma part, j’aurais manifestement battu tous les records sur la longueur d’enquêtes judiciaires de toute l’histoire mondiale !-, car dans le cas présent je ne fais pas allusion a quelques années d’enquêtes judiciaires contre ma personne, mais de 40 années qu’ils auront systématiquement mises sur mon dos, et ce, une fois de plus dans la seule et unique intention de protéger les véritables Tueurs du Brabant wallon.


Vous l'opinion public, je vous demande d'imaginer 40 années d’enquêtes judiciaires incessantes et continuellement saboter de l'intérieur et de l’extérieur, et ce, malgré mon innocence évidente et plus que flagrante, ces pourritures vivantes auront toujours été lâchement cachées... dans l'ombre du Pouvoir d'état, continuent à me tenir au centre des médias.


Le but précis de leurs actions de sabotages est de continuer à noyer le poisson… comme ils ont l’habitude de le faire depuis plus de 40 ans ou malgré leurs méthodes grotesques, ils parviennent encore à convaincre les simples d’esprit que le coupable c’est Philippe De Staerke et ce, pour que les véritables Tueurs puissent continuer à courir libre.


Ce petit passage retirer du brouillon de mon manuscrit démontre matériellement que les Tueurs du BW, sont en réalité des soldats de la mort, oui des Tueurs a gages et pour réussir l'ensemble du plant d'états consistant principalement à exécuter un seul témoin, et ce, par attaques tout en prenant soin de créer un véritable carnage de victimes de façon à faire croire à la piste de vulgaires Prédateurs.


40 années après les Tueries du BW, certains Services de l’État continuent de téléguider les multiples médias belges pour à chaque fois, réorienter les soupçons et l'enquête vers ma personne.


Manifestement et preuves à l'appui, ils auront de cesse de tout mettre en œuvre pour anéantir ma vie et ce, jusqu'à ce jour par un maximum de fait factice, en me salissant systématiquement par mille et un mensonges, plus ridicules les uns que les autres.


Je vous rappelle que par 3 fois consécutives, dans le courant des années 2000 et plus,


Les plus hautes cours de justices du pays m'auront totalement blanchie par trois NON-LIEUX consécutifs et ce, à la demandent express, des Procureurs du Roi de plusieurs Parquets du Royaume de Belgique, qui je vous le rappelle auront pris ma défense en toute légitimité de conscience et auront obtenues trois fois de suite un Non-Lieu en ma faveur ! -, et ce, sur trois Cours de Justice différente et totalement indépendante l'une de l’autre.


Malgré cette évidence de mon innocence, encore aujourd'hui, certains médias et particuliers continuent à se laisser téléguider pour persister et semer le doute sur mon innocence.


Pour preuves ; ils vous suffiraient de taper mon nom et mon prénom, sur internet et vous me verrez dans des milliers d’articles de presse. Partout sur Google et autre site d’internet tous les Articles de presse me noircissant sont systématiquement remis a jours ou d’année en année ses articles de presse sont de plus en plus incisives, car en plus ils vont jusqu'à l'extrême de mettre certains articles de 1985,1987 et plus à jour en 2000 et tout cela pour me noircir encore plus alors qu'aujourd'hui c'est journaliste flamants et francophones savent parfaitement que je suis innocent des attentats sanglants et politiques dans le Brabant Wallon.


10.000 fois je suis descendu en flamme sur des milliers d'articles de presse et ce, de façon à mettre le maximum de crédibilité à ma culpabilité dans les crimes sanglants des Tueries et tout cela, uniquement pour protéger les véritables Tueurs du Brabant Wallon.


40 années d’enquêtes infructueuses en sont la preuve formelle de mes presentes affirmations, car les vrais Tueurs courent toujours en liberté.


EN RÉSUMÉ :
N'est-ce pas, la meilleure façon de continuer à protéger les véritables organisateurs et Tueurs du BW, en semant le trouble et la confusion dans l’esprit de l'opinion public, et ce, en continuant injustement à mentir et à m'incriminer dans les faits des Tueries du BW.


Vous ne me croyez pas, alors aller sur Google.be et internet et taper mon nom, et vous trouverez des dizaines de milliers d’articles de presse dans les journaux francophones et surtout certains médias de Flandre.
==============
Rien que ce petit passage de mon manuscrit démontre matériellement que pour réaliser l'ensemble des Tueries du BW, les tueurs, auront mis des mois et même, des années pour préparer leurs futurs crime de sang et ce, en faisant des dizaines de vol avec violences et cambriolages, vol de gilets pare-balles, bonbonnes d'acétylènes, chalumeaux, voiture, armes, ETC. et cet ensemble de préparations méticuleuses de faits délictueux serviront uniquement pour réussir à éliminer physiquement une seule personne par tueries et en aucun cas comme ils l'auront tenter de faire croire que c’était pour voler des peccadilles, bouteilles d'huile d'olive, cigarettes et bêtises absurdes correspondant à de vulgaires voleurs de poules.


40 années d’enquêtes ... judiciaires... de trucage, de mensonges, de sabotage et de fabrications de faux coupables et bouc- émissaire, pour que 40 années plus tard, les véritables coupables ne puissent et ne doivent surtout jamais être identifiés.


NE SURTOUT PAS PERDRE DE VUE QUE DURANT DES DIZAINES D'ANNÉES


D'ENQUÊTES... DES MILLIERS DE PREUVES MATÉRIELLES ET PIÈCES A CONVICTIONS DE PREMIÈRES IMPORTANCES AURONT MIRACULEUSEMENT.... DISPARUES...DES DOSSIERS D'ENQUÊTES...


En écrivant ceci, je dois vous avouez que je suis mort de rire, car malgré 40 années de magouilles judiciaires quelques enquêteurs continuent à intoxiquer les médias par


L’utilisation de certains journalistes à leurs bottes pour me noircir un maximum par


l’utilisation d'éléments d'accusation absurde n'ayant aucun tenant ou aboutissant crédible.


Malheureusement pour moi, on trouvera toujours dans la population ce genre de lecteurs à l’esprit radical, car trop simple et par conséquent qui serait capables de croire et de prendre pour argent comptant les pires rumeurs et mensonges que certains systèmes judiciaires et d'une certaine presse qui diffusent a grande pompe sur mon dos, et ce, depuis 40 ans !


J'estime être un homme d'expérience, et après 65 ans de vie, j'ai appris que les gens les plus dangereux, n'étais pas et ne seront jamais les gens intelligents ou méchants, mais uniquement les simples d'esprit, puisque totalement incapable d'analyser ou de comprendre le vrai du faux parce que cette catégorie de gens sont manifestement trop limités sur le plan de l'objectivité et par conséquent sont très bien capable de me juger coupable sans le moindre procès, et ce, simplement sur la base de rumeurs et mensonges grotesques de certains enquêteurs et médias.


Pour eux, cette certaine couche de la population, c’est-à-dire la plus ignare du pays, tout ce qui aura été écrit par les médias, c'est la pureté même, parce qu'aussi limpide que les écrits de la Sainte Bible de Notre Seigneur Jésus Christ.


40 années d'enquêtes judiciaires de tricheries abjectes et sans les moindres résultats et malgré cette évidence des faits, cette même population pour le moins ignare, ce qui compte encore et malheureusement par dizaines de milliers et après 40 années d'enquêtes judiciaires truquer !-, non encore rien compris !-, et à mon sens, ce n'est pas demain la vielle que cela risque de changer.


Alors, croyez-moi, qu'avec ce genre de lecteurs coincé du cerveau qui manifestement réagissent uniquement sur leurs émotions primitives et par conséquent, j'ai la fâcheuse impression que je ne suis pas encore sortie de l'auberge, car avec ce genre


d esprit très limiter, il tombe sous le sens qu’ils seront toujours les premiers à jeter la pierre en ne cherchant jamais à faire la différence entre le bien et le mal, car aujourd'hui en 2022, la chose la plus évidente c'est que le bien absolu c est a dire intrinsèque c’est moi, Philippe De Staerke, l'innocent des attentats dans les Tueries du BW, oui je suis le bouc émissaire qui c est battu comme un enrager !-, contre les pourries.
Pour ce qui ait du mal, c'est l'intervention multiple et partiale et aujourd'hui incontestable, de certains enquêteurs et hiérarchiques pour réussir à saboter certes, de façon très maladroitement, l’ensemble des enquêtes sur les Tueries du BW.


Seuls les Pouvoirs d'États ont les moyens d'étouffer dans l'œuf une affaire d’État.
------------
Médor. Enquetes
Les faucons planent sur l’Europe
Enquête (CC BY-NC-ND) : Philippe Engels
Publié le 26/08/2020


Tom Cochien. CC BY-NC-ND.
Bombes à Bologne et Munich, pylônes et équipements stratégiques détruits à Luxembourg, tueries sauvages autour de Bruxelles : de 1980 à 1986, l’Europe bascule dans la terreur. Et les États-Unis y obtiennent une politique mieux alignée sur leurs préoccupations sécuritaires. Jamais, à ce jour, un lien formel n’a pourtant été établi entre ces différents « attentats ».


2 août 1980, à Bologne. La gare explose et ensevelit 85 victimes. À Munich, deux mois plus tard, une bombe éclate à l’occasion d’une fête populaire. Dans la province du Brabant, en Belgique, de 1982 à 1985, des tueurs portant des masques de carnaval liquident des clients ordinaires aux abords de supermarchés. Au Luxembourg, entre le 30 mai 1984 et le 25 mars 1986, c’est un aéroport, un centre de télécommunications et des conduites électriques qui sont ciblés, sans faire de morts.


Sous une poussière accumulée durant près de quarante ans, ces dossiers sont autant d’affaires d’État. Outre le mystère qui les entoure, elles pourraient avoir un point commun : l’ombre des services secrets américains. Ont-ils laissé faire ou facilité ces agressions ? L’objectif consisterait à secouer l’opinion publique en Europe occidentale, obliger les gouvernants à serrer la barre à droite et renforcer la lutte contre la menace soviétique. Une vraie obsession dans l’état-major de l’armée américaine, à mesure que l’URSS (aujourd’hui, la Russie) développa son arsenal nucléaire.


Et si c’était « ça », la prise de contrôle des États-Unis sur la vieille Europe ? L’amorce d’une politique d’hyper-surveillance.


« La marque américaine qui semble la plus évidente : des attentats ciblés au Luxembourg comme pour l’obliger à renforcer ses frontières. »


En toute discrétion, au printemps 2014, une équipe de hauts magistrats belges a avalé les 200 kilomètres qui mènent au Grand-Duché de Luxembourg. C’était la première fois qu’une véritable réunion de travail rassemblait les enquêteurs en charge des Tueries du Brabant (28 morts) et ceux pistant les Bommeleeër, ces poseurs de bombes ayant récidivé à 17 reprises au Luxembourg. D’un côté, des braquages sanglants à l’arme lourde. De l’autre, des attaques ciblées visant manifestement à éviter la moindre victime physique. Jusque-là, ces dissemblances manifestes avaient incité la justice des deux voisins à perpétuer les habitudes : chacun chez soi. Mais il y a six ans, donc, la sixième juge d’instruction « dépêchée » sur les traces des tueurs masqués dits « du Brabant », l’Hennuyère Martine Michel, a ravivé la piste de l’extrême droite, recentré l’enquête sur un possible mobile terroriste et poussé l’investigation sur les connexions américaines de plusieurs suspects au passé néonazi.
Qu’est-il advenu de ces échanges entre magistrats belges et luxembourgeois ? Rien. Même chose qu’en 1998 quand les prédécesseurs de la juge Michel s’étaient rendus en Italie avec la même intention (lire l’épisode 1). Pas de suivi. Aucune coopération judiciaire véritable à propos de ces mystérieuses « années de plomb ».


L’agent « américain » Joël Lhost
Pourtant, les indices d’une implication américaine n’ont pas manqué. Il y a cinq ans, Martine Michel et ses enquêteurs ont notamment tenté d’authentifier le témoignage précis, émanant d’un ancien agent des services de renseignement. Son nom est inconnu du grand public, car le dossier des Tueries n’intéresse plus qu’une poignée de fanatiques et quelques journalistes : l’ex-agent Joël Lhost vit reclus, menacé, caché en France pour éviter les mauvais coups. Il est certain aujourd’hui qu’à l’époque des Tueries, Lhost travaillait pour la Sûreté de l’État belge (les renseignements civils) et le SDRA-8 (l’équivalent militaire de la Sûreté). Mais aussi et surtout… pour la DIA (les services secrets de l’armée américaine).


Audition Lhost 8 juillet 2014.jpg
Audition de l’ex-agent des services de renseignements Joël Lhost, le 8 juillet 2014, par la Cellule d’enquête en charge des Tueries du Brabant. Dans cet extrait, il y parle d’une reconnaissance de parcours, le 27 septembre 1985, établit un lien avec les tueries du même jour et estime que la mission lui a été confiée par un officier américain (le « colonel Cassidy ») que lui a présenté un officier belge (le colonel Remy/Ulens, membre du SDRA.8, le renseignement militaire).
Cassidy Shape.jpg
Le colonel John Cassidy, tel qu’identifié par l’agent Lhost, sur cette photo du Shape, à Mons.
Code vert pour Chièvres
La justice belge n’a trouvé aucune raison de contester les déclarations détaillées de l’agent secret Joël Lhost quant à la journée spéciale du 27 septembre 1985. Vers 10 heures du matin, il aurait réceptionné une mallette contenant un ordre de mission et un émetteur de radio. Il s’agissait de surveiller une route menant à l’aéroport militaire de Chièvres (au nord-ouest de Mons), occupé par l’armée américaine. Aucune présence policière ? Il devait délivrer un code vert. Si la voie n’était pas libre, taper bleu. Le « go ! » fut envoyé entre 21h30 et 22 heures. Ce qui correspond pile poil au timing des Tueurs du Brabant, dont il est tout aussi certain qu’ils venaient de braquer les magasins Delhaize de Braine-l’Alleud puis d’Overijse, à 80 kilomètres de là. Huit morts en quelques minutes. De l’ultra-violent. À l’image d’un commando militaire, ont convenu tous les témoins.


À son insu, l’agent secret aurait-il ouvert la voie aux assassins, qui se sont volatilisés ce soir-là ? Ont-ils été exfiltrés par les airs, via cet aéroport de Chièvres où tout plan de vol est « secret defense » ? L’enquête judiciaire a révélé que la fameuse mission du 27 septembre 1985 aurait été confiée à l’agent secret par un officier de… la DIA (l’équivalent militaire de la CIA, les services secrets américains). Lors d’une confrontation, il y a cinq ans, c’est ce qu’a sous-entendu aux enquêteurs l’ancien employeur de Lhost, le colonel Rémy Ulens, travaillant pour le SDRA-8.


Le vrai donneur d’ordre pour cette mission spéciale de 1985, à Chièvres, aurait travaillé à l’époque pour le Shape, le QG européen des forces alliées : l’officier belge Ulens a confirmé aux enquêteurs ce qu’a toujours affirmé l’agent Lhost, à savoir que les ordres venaient de plus haut.


Le Shape ? Basé à Mons, il est l’équivalent de l’OTAN, mais pour toute opération militaire. Aujourd’hui, l’énigmatique donneur d’ordre américain du 27 septembre 1985 n’a toujours pas été retrouvé et la justice belge a décidément renoncé à touiller dans ces eaux troubles.


LES PV QUI BRÛLENT LES DOIGTS
Audition de Lhost
Médor publie ci-dessous une partie des auditions judiciaires de l’agent secret Joël Lhost. Celui-ci affirme notamment qu’il a rempli une mission s’apparentant à un coup de pouce aux Tueurs du Brabant, le 27 septembre 1985, jour de l’avant-dernière tuerie. La justice belge dit avoir tout fait pour isoler le commanditaire de cette mission. Tout converge vers un officier américain de la DIA. Son nom ? Cassidy. Là, c’est le black-out.


Confrontation avec l’officier belge Remy Ulens
Le 30 mars 2015, les enquêteurs belges donnent du crédit aux déclarations de l’agent Joël Lhost. Le 17 avril 2015, ils vont le confronter à son officier traitant au SDRA-8 (les services de renseignements de l’armée, tels qu’ils se nommaient à l’époque). Lhost pense que cet officier se nomme « le colonel Remy ». Sa vraie identité semble être « Remy Ulens ». Il y est question des missions confiées à Lhost par la Sûreté de l’État (SE), le SDRA-8 ou la DIA (les renseignements militaires de l’armée américaine). Selon Lhost, les ordres venaient du « colonel Cassidy », de la DIA, qui n’a jamais été retrouvé.
L’étouffoir : La thèse d’une implication américaine dans les Tueries du Brabant a agité les esprits autant qu’elle a divisé. Jusqu’à son dernier souffle, en avril 2015, l’avocat des victimes Michel Graindorge aura plaidé pour qu’on explore cette thèse. Voici ce qu’il nous répétait juste avant son décès : « Vous trouvez normal, vous, que ni par la voie officielle ni par un quelconque autre canal, les États-Unis n’ont jamais apporté la moindre collaboration à la justice belge, alors que la Belgique était à feu et à sang et que l’OTAN ou le Shape auraient pu être visés par les attaques terroristes des Tueurs du Brabant ? » Comme plusieurs acteurs ou témoins, l’avocat Graindorge a toujours estimé que ces Tueries résultaient d’une volonté terroriste de bousculer l’’État, que l’extrême droite était à la barre et que la CIA ou la DIA ont manipulé des fanatiques néofascistes.

« Dès qu’on s’approche de la vérité, cela bloque. » Pourquoi un tel fatalisme ?

Il y a deux ans, quand ils étaient encore à la supervision de l’enquête, les procureurs généraux Christian De Valkeneer et Ignacio Della Serna nous ont indiqué ceci : « Dans cette investigation à rallonge, dès qu’on s’approche de la vérité et du mobile d’extrême-droite, on a l’impression qu’il existe des forces occultes pour s’en écarter. »

En Italie, où les premiers attentats avaient commencé à la fin des années 1960, des tribunaux ont récemment permis de percer une part du mystère. La surprise pourrait venir de là : petit à petit, les Italiens découvrent à quel point leurs services secrets, des formations d’extrême droite et l’œil de Washington ont regardé dans la même direction (lire l’épisode 3, demain).

Au Luxembourg, le procès des poseurs de bombes (les Bommeleeër) s’est arrêté net il y a six ans, en juillet 2014. Du jamais vu au Grand-Duché ! Deux présumés coupables, des gendarmes sans grade, ont manifestement empoisonné la vie politique et compromis la réputation du gouvernement luxembourgeois de l’époque en mettant en cause les services secrets. À la barre ou dans les médias, les avocats des deux gendarmes, Gaston Vogel et Lydie Lorang, ont ouvertement mouillé les services de renseignement américains. Et le procès a été ajourné sans fixer de délai.

Le patron de la Sûreté a « oublié » les noms
Au début des années 1980, l’Europe s’imaginait libérée du duel à distance entre l’allié américain et l’URSS à bout de souffle. Mais Washington avait d’autres projets pour les petits cousins européens, qui pouvaient faire office de premiers remparts contre le communisme et les chars de l’armée rouge. Des déclarations d’officiels américains indiquent qu’à l’époque, les USA ont testé la capacité de résistance de tous leurs partenaires d’Europe occidentale. Ils ont pu favoriser ou laisser faire des attentats perçus comme autant de signaux d’alerte : les forces de l’ordre, en Europe, n’étaient pas organisées pour contrer une menace sérieuse. Cela paraît insensé près de quarante ans plus tard, mais les faucons entourant le président Ronald Reagan voulaient être sûrs que le Luxembourg, la Belgique ou même l’Italie et l’Allemagne pourraient faire barrage en cas d’invasion de la Pologne, par exemple.

« Le réseau Gladio est resté un mystère. Il était contrôlé par les USA. »

Outre les moyens diplomatiques classiques, la sensibilisation d’officiers de la gendarmerie ou de l’armée ainsi que l’infiltration de groupes radicaux souvent d’extrême droite, les États-Unis disposaient d’une armée secrète qui a fait couler beaucoup d’encre : le réseau « Stay Behind » ou « Gladio » a fonctionné jusqu’au début des années 1990. Il était composé des résistants de la première heure. Des militaires, le plus souvent, formés pour espionner et chargés d’organiser la contre-offensive en cas d’occupation de l’Europe par l’Union soviétique.

En 1991, à l’occasion d’une commission d’enquête parlementaire, la Belgique politique et médiatique exigea des patrons de la Sûreté de l’État et du SDRA-8, Albert Raes et Bernard Legrand, qu’ils donnent les noms des 52 membres belges du Gladio. L’idée était de confronter ces noms à la liste des suspects dans le dossier des Tueries du Brabant. Le lieutenant-colonel Legrand estima qu’il fallait protéger l’identité de ces soldats clandestins. Albert Raes affirma qu’il avait oublié les noms.
Fin de cet article de presse
Pendant 40 années d'enquêtes Judiciaires sur les Tueries du BW, des milliers
d'indices et preuves matérielles auront été manipuler, falcifier, étouffer, truquer, de façon a faire inculper des innocents et du même coup protéger les vrais Tueurs du Brabant Wallon.
Alors pour certaines de c est personnes appartenant a la hiérarchie judiciaire, rien de plus facile que de fabriquer des ADN, falsifier.
Alors, rassurer vous, car d’une manière ou d’une autre votre coupable factice vous l'aurez et ce, mort ou vif, car croyez-moi sur parole, puisqu'il ait en ce moment même en fabrication par l'ADN que l'ont peu qualifier aujourd'hui de Clowneries- Carnavalesque !
Vous la population, auriez-vous déjà oublié, qu’ils auront déjà fabriquer des faux coupables des Tueries du Brabant Wallon.
Qu'il auront notamment fabriquer et truquer l'ensemble des pièces d’armes et gilets pare- balles et pièces a conviction retrouver miraculeusement voir plus que bizarrement !-, dans le canal de Ronquieres par les Services Judiciaires de Dendermonde.
Dans l’ensemble des enquêtes Judiciaires ils ne se seront jamais gênées de faire des tours de magies en faisant disparaitre des milliers de procès-verbaux capital, comme par exemples des pièces à conviction comme la golf GTI qui aura servi au Tueurs et qui aura été incendié par c'est derniers auront elle aussi disparu des dossier Judiciaires, comme d’ailleurs deux Fusils Riot-gun et des centaines d’autres pièces a convictions et preuves matérielles auront aussi disparu de cette étonnante enquête Judiciaires...!
Sans compter qu'en plus des 28 victimes innocentes des Tueurs du Brabant Wallon, des dizaines de Témoins plus que, gênant auront soit été suicidé, ou tout simplement exécutés froidement car détenaient les vérités sur les tenants et aboutissants des raisons réels des Tueries du Brabant Wallon.
Alors imaginé, la facilité de construire un ADN de coupable, Rien de plus facile pour c est gens
De STAERKE Philippe

Signaler un abus

 
 
 
 
X

X

Signaler un abus

Motif de l'abus :